ORTHOPOSTURODONTIE

L’ORTHOPOSTURODONTIE

L’orthoposturodontie est l’art de replacer les individus droits dans la gravité par des traitements dentaires occlusaux.

Concrètement si la rencontre des dents positionne la mâchoire du bas dans une position « désalignée », « décentrée » par rapport au crâne alors nous observerons des déséquilibres, des torsions, des « adaptations » de la posture qui pourront entrainer de multiples douleurs posturales jusqu’alors « inexpliquées » :

Céphalées, migraines, tensions douloureuses au niveau des tempes, de la base occipitale, du sommet du crâne, douleurs cervicales, dorsales, lombaires, articulaires, sciatiques …….s’accompagnant d’importantes fatigues, de sommeil peu ou pas récupérateur, de déprimes, de lassitude en rapport avec les tensions physiques crâniennes exagérées subies par le crâne non protégé par un bon calage dentaire lors de périodes de stress qui mettent l’individu « sur les dents ».

 

Ce concept posturo-occlusal ou posturo-dentaire, proposé dès 1995 par Michel CLAUZADE, chirurgien Dentiste et Jean Pierre MARTY, posturologue, a mis en évidence le rôle primordial de l’occlusion dentaire dans l’équilibre général postural de tout individu.

 L’ « occlusion dentaire » ou calage dentaire n’est alors plus prise en compte uniquement pour résoudre un problème dentaire mais dans une vision globale du corps et des souffrances du patient. C’est ce que nous pouvons qualifier de vision holistique de l’individu.

Traditionnellement la posturologie est l’étude de l’homme debout à travers ses différents capteurs : l'oeil, le vestibule, le pied. Il convient d’y ajouter le calage dentaire qui est le déterminant qui positionne dans l’espace la mandibule par rapport au crâne.

C’est pourquoi dans cette approche de la posturologie nous faisons intervenir différents thérapeutes :médecins de la douleur, rhumatologues ,ophtalmologistes , pneumologues, ORL ,rééducateurs, posturologues , ostéopathes , étiopathes , chiropracteurs , kinésithérapeutes , podologues , orthophonistes , orthoptistes ….

Il convient de préciser tout de suite que toutes les douleurs posturales ne sont pas dues uniquement à un mauvais calage dentaire ,toutefois si l’origine principale est dentaire ce ne sera qu’en donnant un bon calage dentaire que l’on pourra y remédier de façon durable .

En fait lorsque il y a un mauvais calage dentaire on se trouve toujours confronté à un manque de hauteur des dents qui n’arrêtant pas suffisamment tôt la « remontée » de la mandibule dans le crâne ,provoque des pressions traumatisantes dans les articulations des mâchoires et du crâne ; souvent le manque de hauteur des dents est plus important d’un côté que de l’autre provoquant une déviation de la mandibule pour aller chercher des contacts dentaires du côté le plus bas provoquant une « déviation » de la mâchoire qui mettra le crâne en torsion et la posture en vrille par voie de conséquence .

Ce manque de hauteur des dents peut provenir de dents absentes ou extraites non remplacées, causes d’une instabilité par déplacement des dents restantes mais plus fréquemment d’un dysfonctionnement de la langue ayant interrompu l’éruption complète des dents pendant l’enfance.

Ceci explique la difficulté et le peu de lien faits entre mauvais calage dentaire et douleurs posturales car entre une période douloureuse et une sans douleur les dents n’ont pas changées, ç’est juste l’état de tension de l’individu qui a changé et son serrage des dents qui ont mis le crâne en tensions.

Le diagnostic différentiel entre douleurs posturales d’origines dentaire ou autres est fait à l’aide de tests de kinésiologie appliquée à la dentisterie mis au point par le professeur Louis NAHMANI de la faculté de Reims en 1990 .

Voici les symptômes les plus habituels utilisables pour un autodiagnostic:

-       mettez 1 doigt de chaque côté sur l’articulation de la mâchoire 1 cm en avant du conduit de l’oreille, si à l’ouverture complète de la bouche vous percevez craquements, crépitements, claquements ou seulement un déplacement et un rythme différent de chaque côté, ç’est le signe de dysfonctionnements articulaires la plupart du temps en corrélation avec un dysfonctionnement occlusal dentaire,

-       à l’inspection de la langue si vous constatez l’empreinte des dents sur les côtés de la langue comme un feston, ç’est le signe d’une dysfonction linguale qui s’interpose entre les dents notamment lors de la déglutition pour compenser le manque de hauteur des dents.

-       si en inspectant la hauteur des dents du bas vous observez que les dents postérieures après les canines sont plus basses, ç’est le signe d’un manque de hauteur des prémolaires et des molaires dont l’éruption complète a été stoppée par l’interposition de la langue entre les dents postérieures qui a bloqué leur croissance verticale complète.

 

LES TRAITEMENTS

Nous avons mis en évidence que la cause à l’origine de ces troubles posturaux était des dents insuffisamment hautes, le traitement consistera donc après s’être assuré, par des tests adaptés, du bon positionnement de la mâchoire du bas par rapport au crâne, à surélever les dents trop courtes par des ajouts de céramique (onlays ou couronnes en fonction de leur état )pour pérenniser le bon calage dentaire harmonieux et équilibré qui permettra d’établir et de maintenir une posture fonctionnelle de façon pérenne.

EN CONCLUSION

Les douleurs chroniques articulaires et musculaires chroniques sont une des principales plaintes des patients, or certaines d’entre elles pourraient être diminuées voire supprimées par un traitement occlusal dentaire adapté. Lors d’une consultation occlusale approfondie, il est possible de déterminer  s’il y a un problème de calage dentaire, quelles en sont les douleurs associées, quels traitements seraient pertinents et pour quel pronostic.

 

ORTHOPOSTURODONTIE

    Docteur Marc ROHR

    Article rédigé par le praticien le 07/03/2015

    Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr